Stephenson Coaching

Prendre la parole en public et la réaction de lutte ou de fuite

Prendre la parole en public et la réaction de lutte ou de fuite

Quelle réaction choisir face à la peur de parler en public : fuir ou combattre ?

Etes-vous déjà retrouvé à devoir faire une présentation orale importante devant des collègues ou des clients et à vouloir désespérément vous enfuir pour y échapper

Je suis la première à reconnaître que, longtemps, j’avais presque toujours le trac lorsque je devais prendre la parole en public. Je me retrouvais en train de trembler et de transpirer. Ce qui me sauvait, c’était que je pouvais cacher ces symptômes pour que personne ne les remarque. Mais malgré tout, je me retrouvais dans une situation très désagréable où je vivais le public comme mon ennemi et qu’il me fallait le combattre.

Vous vous demandez peut-être comment j’ai pu devenir coach en prise de parole en public ?! J’ai appris des techniques très utiles pour gérer mon stress, gagner en confiance et en aisance devant mon auditoire. En parallèle, j’ai recherché les causes du trac ressenti par de nombreuses personnes devant un auditoire. Et je me suis rendue compte que c’est un phénomène totalement naturel qui s’appelle la réaction de « lutte ou de fuite ».

Qu’est-ce c’est la réaction de « lutte ou de fuite » ?

C’est un mécanisme de survie qui nous permet de réagir rapidement face à un danger. Les changements hormonaux et les réactions physiologiques qui se passent dans notre corps nous aident soit à nous enfuir le plus vite possible, soit à avoir la force de combattre la menace.

Cette réaction sollicite deux éléments de notre système nerveux :

  1. Le système nerveux sympathique, qui déclenche la réaction de lutte ou de fuite, ce qui remplit le corps d’un élan d’énergie,
  2. Le système nerveux parasympathique, qui alimente la réaction de « repos et de digestion » pour calmer le corps une fois le danger passé.

En déclenchant la réaction de lutte ou de fuite, le système nerveux sympathique réagit aux changements inattendus dans notre environnement, principalement les menaces. Pour optimiser nos chances de survie dans une situation dangereuse, il accélère les réactions du corps. Celui-ci devient plus tendu, plus alerte. Dans la circulation sanguine, il libère des hormones d’adrénaline et de noradrénaline pour bien gérer la menace.

Cela génère les réactions physiques suivantes :

  • Accélération de la fréquence cardiaque, de la tension artérielle et de la respiration,
  • Crispation des muscles,
  • Libération de graisse et de sucre pour alimenter les muscles en énergie. Par contre, cela peut aussi générer des tremblements ;
  • Blocage temporaire de la digestion et de la production d’urine puisqu’elles sont inutiles dans cette situation,
  • Transpiration pour que le corps reste frais et soit plus difficile à attraper en cas d’attaque,
  • Dilatation des pupilles, laissant passer la lumière pour voir la menace plus clairement,
  • Arrêt de la salivation, ce qui entraîne une sensation de bouche sèche,
  • Dilatation des vaisseaux sanguins, irriguant la peau de sang. C’est pourquoi le visage rougit.

Beaucoup de personnes souffrent de ces réactions désagréables quand elles parlent devant un auditoire (rougissement, bouche sèche, transpiration, tremblements, accélération de la fréquence cardiaque…). Ces symptômes sont là pour préparer notre corps à faire face à la menace que nous devons affronter.

Une fois le danger passé, le système nerveux parasympathique, lui, rétablit une sensation de calme dans le corps. Alors que le système sympathique réagit immédiatement, le système parasympathique prend du temps à rétablir un état normal. Par conséquent, les hormones du stress restent pendant un certain temps dans le flux sanguin. C’est la raison pour laquelle votre corps a besoin de quelques heures pour récupérer après l’effort. Temps pendant lequel vous pouvez continuer à vous sentir stressé, voire même épuisé.

J’ai créé une offre de coaching de Prise de Parole en Public en anglais pour gagner en confiance et impact.

5 astuces de coaching pour éviter de ressentir ces réactions physiques désagréables

C’est important d’envoyer au cerveau des messages positifs pour qu’il comprenne que notre public ne représente pas une menace. Cela se fait en établissant un bon rapport avec notre auditoire. J’ai appris moi-même à le faire et aujourd’hui je partage mes techniques avec mes clients lors de nos séances de coaching.

Voici quelques astuces qui aident mes clients à communiquer avec confiance et aisance en anglais :

  1. Établissez un contact oculaire positif en choisissant de vous adresser à des personnes dans le public plutôt qu’à tout l’auditoire. Cela vous permet de parler à une personne à la fois, plutôt qu’à une masse, ce qui peut être très intimidant. Pour cela, je vous recommande d’utiliser la méthode « Lock, Talk and Pause » : http://stephensoncoaching.com/lock-talk-pause/
  2. Intégrez beaucoup de pauses dans votre présentation pour vous laisser le temps de respirer et éviter que votre corps ne se mette à paniquer. En savoir plus sur cette technique ici : http://stephensoncoaching.com/the-power-of-pausing/
  3. Ayez un langage corporel positif. Vous montrez ainsi à votre auditoire que vous êtes confiant et envoyez par la même occasion les bons signaux à votre cerveau, lui disant que vous êtes à l’aise. Regardez cet excellent discours d’Amy Cuddy, intitulé « Votre langage corporel forge qui vous êtes » : https://www.ted.com/talks/amy_cuddy_your_body_language_shapes_who_you_are?language=fr
  1. Assurez-vous de préparer et de répéter votre discours bien à l’avance. Si vous montez sur scène sans y être bien préparé, il y a de fortes chances pour que vous paniquiez. Votre cerveau captera les mauvais signaux, en vous disant que vous êtes en danger et que votre corps doit se préparer au pire.
  2. Utilisez des techniques d’hypnose et de relaxation afin de reprogrammer votre cerveau. Vous ne verrez plus votre public comme une menace. Au contraire vous saurez captiver votre auditoire avec un discours fluide et percutant. Vous pouvez accéder à mes enregistrements de relaxation ici : http://stephensoncoaching.com/astuces-prise-de-parole-et-seance-relaxation-offertes/

Si vous aussi, vous êtes victime de la réaction de « lutte ou fuite » et que par conséquent vous avez le trac, ou même que vous évitez de faire des présentations orales, contactez-moi.

Je serai ravie de mettre ma boîte à outils de coach à votre disposition, dans laquelle j’utilise notamment l’hypnose. Vous apprendrez comment vaincre votre peur et vous valoriserez votre image professionnelle lors de toutes vos prises de parole.

Cette méthode peut s’acquérir lors de coaching /
formation individuel en anglais ou en séminaire intra-entreprise.
Veuillez me contacter pour en savoir plus.

Séminaire de prise de parole en anglais

Gagnez en impact et crédibilité lors de vos présentations orales en anglais.

Coaching en prise de parole

Surmontez vos inhibitions, libérez votre expression orale en anglais.

Retour en haut